Se Connecter

Inscription

mémoire

  • 1917-1918 : les ouvrières tourangelles en grève

    Pendant la Première guerre mondiale, c’est moins par patriotisme que par nécessité que les femmes sont entrées dans les ateliers et ont lutté pour leurs conditions de travail.

  • Préparation à la violence, épisode 4 – La Commune de Tours

    Feuilleton, épisode 4, suite et fin. Notre série d’entretiens continue avec les membres de Résurgences, section paramilitaire du mouvement Élévation, actif dans les années 2020 durant la période de la « Lutte Civile », qui s’est ouverte avec la contestation de la loi El Khomri en 2016.

  • CPE : comment Tours avait réagi à l’utilisation du 49-3

    La loi El Khomri ne marque pas la première utilisation de l’article 49-3 pour faire passer un texte anti-social. Le CPE, lui-aussi, était passé par là, et cela ne nous avait pas empêchés de nous mobiliser à Tours ! Retour sur les principaux événements.

  • Le 1er mai, la journée des ambassadeurs de la faim

    Plus qu’une vague commémoration, le 1er Mai est un véritable appel à l’action, à se montrer et à projeter nos désirs de liberté. Première manifestation internationale à date fixe du prolétariat organisé, c’est le témoignage historique « du quatrième état qui se lève et qui arrive à la conquête du pouvoir ».

  • Tou(r)s en lutte contre le CPE

    L’effervescence que Tours a connue au printemps 2006 n’a laissé personne indifférent. Des assemblées générales à 2 ou 3 000, des manifestations quotidiennes, la fac d’arts et sciences humaines bloquée une dizaine de semaines… Retour (subjectif) sur une mobilisation étudiante et lycéenne un rien contrastée.

  • Hommage à François Michelin

    Après la mort de François Michelin, patron de la boîte du même, un texte en forme d’hommage écrit par un militant syndical.

  • Retour sur l’épopée des TRACMA

    Est proposé ici de revenir sur l’article Montlouis : l’épopée des TRACMA paru dans le Nouveau Ligérien n°5. Cet article retrace une dizaine d’années de militantisme de la section syndicale CGT et du travail mené avec elle par les salariés de TRACMA en intervenant dans les choix stratégiques de leur entreprise.

  • Les Martyrs de Chicago - aux origines du 1er mai

    Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340 000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don