Se Connecter

Inscription

Retour sur « Place au cirque » : des tigres à l’Heure tranquille

|

Le samedi 26 avril avait lieu sur l’esplanade de « l’Heure tranquille » un spectacle quelque peu « exotique » de dressage de tigres offert tel du pain et des jeux aux passant.e.s, enclins alors à consommer plus...toujours plus...

Les animaux ne sont pas des clowns, ils ne me font pas rire !

La bonne humeur régnait autour de la cage circulaire (habile mise en abîme de notre propre situation au sein de cette galerie marchande cage dorée de la consommation... une question d’échelle donc me direz vous...) quand des individu.e.s désenchanté.e.s par le spectacle qui se tenait devant elleux, devant cette magie à laquelle illes ne voulaient prendre part, ont fait valoir leur mécontentement munis de pancartes et de slogans dans lesquels on pouvait lire et entendre : « Liberté pour tous les animaux / Ni dans les cirques, ni dans les zoo / Ni chair à canons ni chair à pognon... ».

JPEG - 411.5 ko
A bas les cages

Malgré quelques mécontent.e.s que nos dénonciations ont pu gêner, l’action très symbolique a pu être menée sans encombre, sans même l’intervention de membres de la sécurité, nous permettant de détourner les regards loin de ces animaux livrés en pâtures aux smartphones dégainés, à cette forme d’esclavage présentée comme banale et agréable.

Cette action a été réalisée dans le but d’interroger sur la place et l’emploi des animaux au sein des cirques. Les individu.e.s à l’initiative de l’action sont reparti.e.s sans encombre, laissant derrière elleux quelques messages qui espérons-le, interrogeront et permettront à certain.e.s de prendre conscience de cette situation.

Alors, dans le but de ne pas laisser ce système perdurer et de prendre conscience qu’un cirque sans animaux est possible, que sous les étoiles de la piste puisse briller autres choses que les yeux apeurés des animaux soumis aux ordres de leurs dresseur.se.s, il est important de dénoncer sans attendre les agissement de ces entreprises, qui exploitent sans vergogne ces êtres qui méritent autre chose que de vivre enfermés derrière les barreaux d’une cage pour notre simple plaisir.

A bien y regarder, ces entreprises ne sont-elles pas qu’une émanation certes singulière du capitalisme, mais ô combien semblable aux multinationales les plus célèbres ?

Luttons contre le capitalisme, contre toutes formes de sociétés et politiques discriminatoires.

JPEG - 343.1 ko
Pour des cirques sans cruauté envers les animaux

Ni en détention ni chair à pognon, liberté pour tous les êtres vivants humain.e.s comme non humain.e.s.

Des individu.e.s d’ici et d’ailleurs


P.-S.

L’occasion nous a même été donné d’échanger quelques mots avec des membres du cirque Pinder, sans « animosité », présent ce jour-là et nous invitant à venir visiter les cages de leur cirque pour vérifier que leur dressage y était peut être plus « humain » ?! ... nous verrons donc en temps voulu !


Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don