Se Connecter

Inscription

À Poitiers, l’État expulse les jeunes exilés sans-abri

|

Mardi 2 octobre 2018, l’immeuble « La Maison », rue du Jardin des Plantes à Poitiers, qui accueillait des mineurs étrangers, soutenu par un collectif poitevin d’associations, a été évacué par les forces de l’ordre sur décision de justice.

Dans de nombreuses villes, des collectifs se montent, alertent et manifestent leur désapprobation face aux manquements de l’État et des collectivités concernant l’accueil des exilés. Ces collectifs en arrivent souvent à prendre en charge la mise à l’abri des personnes laissées à la rue. À Tours, ce fut le cas avec le Bercail en avril et mai dernier, puis avec le campement de Saint-Pierre-des-Corps au cours de l’été.

À Poitiers, depuis fin juin, une maison — vide depuis des années — était réquisitionnée par un collectif d’associations et accueillait une vingtaine de jeunes exilés. Sur décision de justice en date du 14 septembre, le lieu qui appartient à l’État devait être évacué. Le 2 octobre au matin, une centaine de CRS et gendarmes mobiles sont intervenus pour expulser la maison. Les jeunes ont reçu un bon pour une nuit à l’hôtel et une nuit au 115. A compter de jeudi ils seront donc de nouveau à la rue, sortis d’une magnifique maison dont les fenêtres sont déjà murées et qui ne servira à personne.

Une manifestation est organisée le 3 octobre, à partir de 18 h devant la préfecture de Poitiers.

Pour plus d’information, voir la page facebook de « La Maison ». Voir aussi le témoignage d’un membre du collectif La Maison écrit quelques jours avant l’expulsion.

Illustration : personnes venues en soutien à l’aube de l’évacuation de La Maison.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !