Se Connecter

Inscription

Présidentielles : Philippe Briand fait applaudir la colonisation par la droite tourangelle

|

Le 16 février au soir, l’ancien ministre du budget Eric Woerth était à Tours pour « remobiliser les Républicains derrière François Fillon ». Le patron de l’agglomération en a profité pour faire applaudir la colonisation.

Ce n’était pas un thé dansant pour les personnes âgées des maisons de retraite du centre ville, mais un meeting de campagne des Républicains en vue de la présidentielle. Vu l’âge moyen des militants sortant de l’hôtel de ville vers 21h30, on pouvait se poser la question.

Dans le lot, il devait y avoir un certain nombre de nostalgiques des colonies. Suffisamment, en tous cas, pour que les propos de Philippe Briand sur la colonisation soient applaudis par la salle. D’après un spectateur [1], le député-maire de Saint-Cyr-sur-Loire et président de l’agglomération s’est exclamé, en réaction à des propos d’Emmanuel Macron :

« Qu’est-ce qu’on vient nous rebattre les oreilles de la décolonisation ? Dans les colonies où nous sommes passés, nous avons apporté des choses, de l’organisation, de l’éducation, ouvert les esprits, parlé des droits de l’Homme. C’est ça la culture et la civilisation française. »

Occupé à développer une vision raciste des pays colonisés, Briand a apparemment oublié les déplacements de population, le travail forcé, le pillage et les meurtres. C’est ça, aussi, la civilisation française. A son crédit, reconnaissons qu’il a indiqué « nous avons parlé des droits de l’Homme » plutôt que « nous avons respecté les droits de l’Homme ».

Le matin même, la star de ce petit meeting tourangeau, Eric Woerth, affirmait au micro de France Info à propos de la colonisation : « C’est une page de l’Histoire de notre pays, elle a sa grandeur aussi, on a aussi exporté un certain nombre de valeurs, on a fait progresser un certain nombre de populations j’imagine ».

Notre informateur ne nous a pas dit si Briand et Woerth se sont mis à entonner Le temps béni des colonies.

Illustration : Exposition internationale des arts et techniques, Paris 1937 — Centre des Colonies, algériens du pavillon de l’Algérie.



Notes

[1Qui a raconté une partie de la soirée sur le réseau social Twitter, cf https://twitter.com/CallGate74/status/832637109479419905.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !