Se Connecter

Inscription

Guizmo : la tête d’affiche du festival Imag’IN chante les violences sexuelles

|

Le festival tourangeau Imag’IN a invité parmi ses têtes d’affiches le rappeur Guizmo, dont les textes banalisent les violences sexuelles et l’utilisation de la femme comme objet du plaisir masculin.

Le festival Imag’IN, organisé dans le quartier du Sanitas les 8 et 9 septembre 2017, est présenté dans la presse locale comme un festival brandissant des valeurs comme la diversité, le vivre-ensemble et la solidarité [1]. On ne peut que regretter de constater que cette année, l’une des têtes d’affiches invitées soit Guizmo, un rappeur dont les textes banalisent les violences sexuelles et l’utilisation de la femme comme objet du plaisir masculin. A ce titre, sa chanson T’es juste ma pote, sortie en 2012, est édifiante.

« Moi j’suis posé avec l’équipe on a la dalle tu sais
On débarque dans ta ruche et de la chatte tu saignes
Tu remarques le sex-appeal, tu remarque mon Vis-lé tu sais que ça brille
Et de la journée tu seras ma 8ème pétasse
J’t’emmènerai au 7ème ciel, au 18ème étage
Si t’es charmante et que t’es une vraie beauté
T’auras le droit à mon bre-chi dans ton gros GN
Ne sois pas vex’ si tu n’es pas la seule
T’auras le maximum si tu n’a pas le seum
Laisse moi le temps de m’occuper de tes copines
On m’a dit que Charlotte et Lucie c’était des coquines
Et si t’as des seins de ouf et des jambes de femme
Je visiterai ta fouf et je serai un gentleman
Ramène tes copines j’te présenterai mon clan
Vous ouvrirez la bouche et dégusterez mon gland

Ouais ouais j’allume ma clope
Ouais on fait du sexe mais t’es juste ma pote
T’inquiète avec moi t’en auras pour ton grade
Avec Guizmo t’oublieras même ton gars
J’ai la dalle j’serai aussi violent qu’au Pride
Après mon passage faudra changer les draps
Attention réveille pas tes parents
De ton plaisir je me porte garant »

T’es juste ma pote - Guizmo 2012

Le texte est également ponctué de sorties comme « Sale putain de sale pute » ou « Sale putain de catin ». Voilà ce qui se passe quand la culture et l’art sont célébrés sans aucun regard critique sur les discours tenus et leurs sens politiques. Le choix de la programmation de Guizmo est affligeant de la part d’une association qui prétend « [mener] de front plusieurs activités qui ont pour but de soutenir la culture urbaine et le vivre ensemble dans la diversité » [2].

On n’a pas compris comment les organisateurs-trices du festival en sont arrivé-e-s là. On n’a pas vu quelle était cette logique de « partage, d’échange et de convivialité » pourtant défendue dans l’éditorial 2017 du festival... [3]. De notre côté on défendrait plutôt l’idée qu’à Tours, au Sanitas comme partout ailleurs en France on devrait boycotter ce genre d’« artistes » pour participer à défendre l’égalité femmes-hommes.

Des hommes et des femmes en colère

Illustration : image tirée du clip de la chanson Juste ma pote



Notes

[1Voir Festival : Imag’In all the people sur le site du magazine TMV Tours, 6 septembre 2017.

[2Voir la page d’accueil du site internet de Prod’Cité : http://www.prod-cite.fr/

[3Voir l’éditorial signé de Pépiang Toufdy au nom de toute l’équipe du festival Imag’IN http://www.prod-cite.fr/le-festival/programme/

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !