Se Connecter

Inscription

Écoles : le maire de Tours donne satisfaction à son aile réactionnaire

|

A l’occasion du conseil municipal du 26 mai, Serge Babary a envoyé des signataires de la « charte des municipales » de la Manif pour tous siéger dans des conseils d’écoles et des conseils d’administration des collèges et lycées de la commune.

En amont des élections municipales, le mouvement opposé au mariage homosexuel avait présenté une charte demandant notamment aux candidats de s’engager à tout faire pour abroger la loi ouvrant le mariage civil aux personnes de même sexe. Cette « charte des municipales » avait été signée par un certain nombre de colistiers du nouveau maire de Tours, dont Edouard De Germay, Thibault Coulon, et Cécile Chevillard.

La charte indiquait notamment :

« Élu(e), j’œuvrerai (...) à :

  • Respecter le rôle des parents,
  • Préserver l’enfant de toute expérimentation basée sur les concepts de Genre, diffusés sous couvert de lutte contre les stéréotypes et pour l’égalité Homme / Femme, en particulier en maternelle, dans les crèches et dans les temps périscolaires à l’école.

Élu(e), je délèguerai une personne en accord avec cette Charte dans les Conseils des Écoles et, le cas échéant, dans les Conseils d’administration des collèges et lycées de ma commune. »

Cette volonté de « préserver l’enfant de toute expérimentation basée sur les concepts de Genre », on a pu voir comment elle se traduisait à Joué-lès-Tours. Dans cette commune, le candidat de l’UMP Frédéric Augis [1], désormais maire, a gravement attaqué les écoles de la ville, les accusant d’enseigner une supposée « théorie du genre », et ouvrant la voie aux rumeurs diffamantes lancées par l’extrême-droite contre une institutrice de l’école Blotterie. Mais plus globalement, il s’agit pour les signataires de la charte de s’opposer à toute politique visant à lutter contre les préjugés sexistes.

Or, le 26 mai, à l’occasion de deux délibérations concernant la désignation de représentants de la ville dans les conseils d’école et dans les conseils d’administration des collèges et lycées, le conseil municipal a décidé de donner satisfaction à la Manif pour tous. En effet, les élus ont désigné Thibault Coulon et Cécile Chevillard pour siéger dans des conseils d’administration de collèges ou lycées de la ville, et désigné la même Cécile Chevillard ainsi qu’Edouard de Germay pour siéger dans des conseils d’école [2]. Or, comme on le disait précédemment, tous trois sont signataires de la « charte des municipales ».

Compte-tenu du climat pourri qu’a entraîné la mobilisation de la Manif pour tous contre le mariage des personnes de même sexe, et vu le comportement adopté par Frédéric Augis à Joué-lès-Tours sous couvert de protéger les enfants [3], il aurait semblé préférable de tenir ces personnes à l’écart des écoles, collèges et lycées. Mais c’est peut-être sans compter sur l’engagement de Serge Babary, lui-même opposé au mariage homosexuel.

On peut noter que les élus de l’opposition, sur ces délibérations, n’ont émis aucune protestation, et ont voté favorablement.

Illustration par Parsifall



Notes

[1Egalement signataire de la charte des municipales

[2Edouard de Germay est désigné représentant de la ville pour le conseil de l’école Clocheville

[3Comportement qui n’a jamais été dénoncé par ses camarades UMP de Tours

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !