« Des logements ou des morts »

Pour le lancement de la semaine de mobilisation pour les personnes à la rue, l’Accueil sans frontières en Touraine (ASFT) a rendu hommage aux morts de la rue ce jeudi 31 octobre. Des centaines de silhouettes ont été dessinées dans les rues de la ville de Tours. Communiqué.

La semaine de mobilisation de l’ASFT a démarré ce jeudi 31 octobre par une action de sensibilisation : « Des logements ou des morts ». En hommage aux morts de la rue, des centaines de silhouettes ont été dessinées dans les rues de la ville de Tours.

En 2018, 612 SDF sont morts dans la rue [1], mettant en lumière l’insuffisance des moyens déployés par l’État sur les territoires et un réel manque de volonté politique, loin des promesses électorales du président de la République.

Tout au long de cette semaine, qui se terminera par un happening solidaire le 8 novembre à 18h devant la gare de Tours, l’ASFT s’est donné pour objectif d’alerter la population, les politiques et les médias concernant :

  • la nécessité de création de places supplémentaires d’hébergement d’urgence en Touraine ;
  • l’amélioration urgente du dispositif de l’accueil de jour et la prise en compte des difficultés de mobilité des personnes ;
  • l’ouverture du débat sur la question des « oubliés du plan hiver » notamment celle des « Mijeurs » (les mineurs non accompagnés ayant eu un refus de l’Aide sociale à l’Enfance).

Nous appelons l’État et les collectivités territoriales à agir, ensemble et rapidement, pour que plus personne ne perde la vie dans la rue. Le logement est un droit. Des solutions existent. L’ASFT invite, citoyens de Tours ou d’ailleurs, à se mobiliser afin que des mesures concrètes soient mises en place à destination de toutes les personnes en situation de grande précarité.

Le collectif « Accueil Sans Frontières en Touraine »
Contact : asf.touraine@gmail.com

Notes

[1Ce recensement a été effectué par le collectif Morts de la rue.


Autres articles de la thématique : Logement