Se Connecter

Inscription

Des caméras et des collègues pour les condés jocondiens, mais pas de canassons

|

Depuis le début de son mandat, le maire de Joué-lès-Tours met le paquet sur les dépenses sécuritaires, en embauchant de nouveaux policiers municipaux et en installant de nouvelles caméras de vidéosurveillance. Mais il ne pourra pas mettre en place la brigade équestre qu’il avait promise.

Comme le signale La Nouvelle République, Frédéric Augis recrute des flics municipaux à tours de bras :

« Sept nouveaux policiers ont été recrutés depuis le début du mandat, cinq autres le seront en 2016, et de même les années suivantes ».

Le maire a aussi décidé de multiplier le nombre de caméras de vidéosurveillance, dans la continuité du programme mis en place par l’ancien maire PS de la ville :

« Concernant la vidéoprotection, le réseau compte déjà 38 caméras, dont certaines ont été installées en fin d’année dernière. Vingt-sept nouvelles le seront cette année, pour un coût prévu au budget de 100 000 €. La même somme devrait être prévue les années suivantes. »

Avec toutes ces dépenses, Augis ne va pas pouvoir réaliser l’un des points les plus importants de son programme électoral : la création d’une police montée à Joué-lès-Tours. « C’était vraiment trop compliqué à mettre en œuvre du point de vue technique », déplore le maire.

Maire qui, comme l’indique La Nouvelle République, répète à l’envie : « La sécurité est la première des libertés. »



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don