Se Connecter

Inscription

Orléans : un projet Decathlon s’embourbe dans une zone humide

|

Le tribunal administratif vient d’annuler l’arrêté préfectoral qui autorisait la destruction de la zone humide dans le projet de « village Decathlon » prévu sur 16 hectares de terres agricoles et naturelles sur Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans.

Le tribunal administratif d’Orléans a rendu son jugement le 31 janvier 2017 : il annule l’arrêté préfectoral au titre de la loi sur l’eau, document indispensable pour commencer l’aménagement de la zone commerciale « village Decathlon » [1].

Une victoire pour le « Collectif pour un site préservé entre Loire et forêt » dont l’un des arguments est la sauvegarde des près de 10 hectares de zone humide présents sur le site, menacés par l’implantation de la zone commerciale.

Jusque-là, le Préfet, la mairie de Saint-Jean-de-Braye, les commissaires-enquêteurs jouaient avec les mots pour diviser par 60 cette surface et minimiser l’impact de sa disparition. Le tribunal, par ce jugement, donne raison au collectif et rappelle l’administration au respect de la loi.

C’est non seulement le projet de « village Decathlon » qui est fortement compromis, mais également tout nouveau projet d’aménagement qui nécessiterait la destruction de ces 10 hectares de sols précieux.

Le 2 février, « journée mondiale des zones humides », est l’occasion de rappeler qu’il coûte 5 fois moins cher de les protéger que de compenser la perte des services qu’elles nous rendent.

Illustration : clement127



Notes

[1Ce projet s’organiserait autour d’un Decathlon de 5 452 m² auquel s’ajouteraient d’autres commerces dont 3 moyennes surfaces et 4 boutiques de vente de « culture/ loisir/ équipement de la personne » sur une superficie de 4 178 m².

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don