Se Connecter

Inscription

Tour de passe-passe sur les fonctions au Conseil départemental

|

Le syndicat de la FSU du Conseil départemental d’Indre-et-Loire tient à préciser quelle est réellement la fonction de M. Laurent Raymond, directeur de la Maison du handicap, et future tête de liste aux élections municipales de Saint-Avertin. Comme quoi il pourrait bien y avoir… un problème.

Dans La Nouvelle République du 11 octobre dernier, M. Laurent Raymond, tête de liste pour les municipales anticipées de Saint-Avertin expliquait qu’il n’y avait aucun problème à ce qu’il soit parallèlement directeur de la Direction adjointe à l’autonomie dont dépend la Maison départementale des personnes handicapées. Rappelons que cette fonction est « sous l’autorité » du président du département, Jean-Gérard Paumier, ancien maire de Saint-Avertin et soutien à la liste de M. Laurent Raymond… Pas de problème pour lui puisque, selon les dires de M. Raymond, il serait « coordonnateur de services sans pouvoir hiérarchique » au sein du département.

Le syndicat de la FSU du Conseil départemental tient à préciser, dans un communiqué, quelle est réellement la fonction de M. Laurent Raymond. Et éclaircir en quoi il pourrait bien y avoir… un problème.

Communiqué de la FSU suite à l’article de La Nouvelle République concernant les élections municipales prochaines à Saint-Avertin. :

« La FSU du Conseil départemental a, à deux reprises saisi la Préfecture à propos des doubles fonctions de M. Raymond adjoint au maire de Saint-Avertin et Directeur de la Direction Adjointe à l’autonomie. Pour la FSU, le cumul de ces deux fonctions n’est pas légal (code électoral article L 231).

Contrairement à ce qui est affirmé dans l’article de la NR « point Chaud » du 11 octobre dernier, M. Raymond n’est pas « coordonnateur » mais bien Directeur de la Direction adjointe, en charge de la MDPH et du service « relations à l’usager », du « service évaluation APA », du service « évaluation personnes Handicapées », du service « Prestations ». Ces fonctions impliquent bien sûr, un rôle hiérarchique sur les agents des services. Les représentants du personnel ont eu à se prononcer sur cette nouvelle organisation et la nomination de 2 directeurs lors du Comité Technique du 12 octobre 2017. Voilà pourquoi, la FSU a alerté la Préfecture.
La FSU dénonce la curieuse gestion des ressources humaines du Conseil départemental 37. Elle rappelle qu’actuellement, des départs à la retraite et des agents absents ne sont pas remplacés et que l’exercice du droit syndical est de plus en plus empêché. »

Illustration par FredArt, CC BY-NC-SA 2.0.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !