Se Connecter

Inscription

Tentative d’expulsion d’un père de famille tourangeau : les associations interpellent la préfète

|

L’association Chrétiens Migrants et le Cercle de Silence de Tours lancent une alerte concernant l’expulsion imminente de Maïs A., ressortissant russe, installé à Tours depuis 5 ans. Père de deux enfants et marié, il est détenu au Centre de Rétention Administrative du Mesnil-Amelot.

  • Maïs a été régularisé

    D’après La Nouvelle République, la demande de régularisation de Maïs A. a été validée par la préfète d’Indre-et-Loire. Sa sortie du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot est prévue dans la journée.

  • RESF appelle à un rassemblement pour Maïs A. le lundi 15 avril

    Le Réseau Éducation Sans Frontières d’Indre-et-Loire appelle à un rassemblement devant la préfecture le lundi 15 avril à 18h, pour réclamer la libération de Maïs A.

Arrêté à l’occasion d’un contrôle routier, retenu pendant une nuit puis assigné à résidence, Maïs A. a été conduit au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot le mardi 9 avril. Dès le lendemain, il a été emmené à l’aéroport mais a refusé d’embarquer. Il doit être présenté à un juge dans les jours qui viennent, pour décider de son maintien ou non en rétention.

Arrivée à Tours en juin 2014, la famille A., d’origine russe, aurait pu bénéficier prochainement d’une régularisation de sa situation administrative. L’ainée des deux enfants, qui sont nés en France, est scolarisée depuis deux ans. Le cadet, Mickaël, est inscrit à la crèche. L’épouse de Maïs, Asya, est étudiante à l’IUT de Tours.

Depuis l’arrestation de Maïs, le 19 mars, les services de la préfecture ont été alertés pour un réexamen de la situation à titre humanitaire. La tentative d’expulser Maïs A. ce mercredi 10 avril semble témoigner de la surdité de la préfète.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !