Se Connecter

Inscription

Philippe Briand est renvoyé devant un tribunal correctionnel :)

|

La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi 25 octobre le renvoi devant le tribunal correctionnel de Nicolas Sarkozy et de treize de ses petits copains dans l’affaire Bygmalion, pour « financement illégal » de la campagne électorale de 2012, complicité d’escroquerie, usage de faux, ou encore recel d’abus de confiance. Parmi cette sympathique bande, on trouve le président de la métropole de Tours et maire de Saint-Cyr-sur-Loire, Philippe Birand.

Le journal Le Monde explique :

Cette affaire des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, impliquant notamment la société Bygmalion, avait vu la mise en place d’un système visant à dissimuler le dépassement du plafond légal par la minoration des dépenses déclarées, cela par le biais d’une fausse facturation massive, et l’inscription et la prise en charge par l’UMP de dépenses de campagne.

Dans une infographique publiée par le journal, on apprend que le meeting de Sarkozy à Saint-Cyr-sur-Loire le 23 avril 2012 avait coûté 235 000 euros de plus que ce que l’équipe de campagne a déclaré (environ 70 000 euros). Une paille ! Bien sûr, le pauvre Philippe n’avait rien vu — il était juste trésorier de la campagne —, et il continue de clamer son innocence.

Tout ce beau monde devrait former un recours de la décision de la cour d’appel devant la Cour de cassation pour éviter de se retrouver devant un tribunal. Le feuilleton continue.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !