Se Connecter

Inscription

Ouverture des commerces le dimanche : la CGT dénonce une concertation bidon

|

Invitée à une réunion de concertation concernant les ouvertures des commerces le dimanche, l’Union départementale CGT d’Indre-et-Loire critique les effets du travail dominical sur les liens associatifs, culturels et familiaux dans une lettre ouverte au vice-président de la métropole en charge du développement économique.

Nous reproduisons ci-dessous le courrier adressé par le secrétaire général de l’UD CGT 37 à Serge Babary, maire de Tours mais aussi vice-président de la métropole.


Saint-Avertin, le 10 juillet 2017
Monsieur Serge Babary
Vice-Président de Tours Métropole Val de Loire

Monsieur le Vice-Président,

Vous nous avez invités à une réunion de « concertation » afin de discuter des ouvertures du dimanche pour l’année 2018 sur l’agglomération de Tours. Au regard des années précédentes, cela nous amène à plusieurs réflexions.

Sur la forme :

  • Depuis plusieurs années, vous invitez à cette réunion tout une multitude d’acteurs qui est disproportionnée en ce qui concerne la représentation patronale (ex : plusieurs employeurs pour une même zone commerciale).
  • Une délégation encore grossie avec les représentants des chambres consulaires et des organisations professionnelles.

Sur le fond :

  • Il n’y a aucune prise en compte des arguments des organisations syndicales. Il semble à chaque fois que les choses soient décidées à l’avance. Nous réaffirmons ici nos désaccords sur le travail dominical.
  • Aucun dispositif particulier n’est mis en place pour prendre en compte les difficultés des salariés pour travailler le dimanche (transport, garde d’enfants, etc.).

Cette escalade sur les ouvertures du dimanche porte préjudice aux petits commerces, au milieu associatif, culturel et aux liens familiaux.

Dans ce contexte, la CGT ne participera pas à cette réunion.

Veuillez agréer, Monsieur le Vice-Président, nos sincères salutations.

Illustration par Jean-Louis Zimmermann, CC BY 2.0.