Se Connecter

Inscription

Répression du mouvement antifasciste : perquisition et garde-à-vue, six personnes interpellé.e.s

|

Mardi 13 novembre, à 6h du matin, six militant.e.s antifascistes ont vu leurs portes défoncées par des policiers cagoulés. Après plus de 24 heures de garde-à-vue, elles et ils sont accusé.e.s d’avoir muré le local fasciste « Bastion Social » à Lyon, en avril dernier. Ils sont poursuivis pour dégradation, outrage et même « association de malfaiteur ».

Mercredi 14 novembre, le compte Facebook du Groupe Antifasciste Lyon et Environs (GALE) publiait le message suivant :

Répression du mouvement antifasciste

Pour information nous sommes toujours sans nouvelles de nos 6 camarades qui se sont fait casser leurs portes par des policiers cagoulés hier matin à 6h et emmener en garde à vue.
Une opération de police simultanée sur plusieurs départements avec bélier, armes automatiques pour des motifs minables : dégradation, outrage et ’’association de malfaiteurs’’. Des sacs entiers de matériel ont été emmenés. Nos avocats nous confient être abasourdies devant l’absence totale de preuves qu’un quelconque délit ait été fait par nos camarades.
L’acharnement politique et policier se poursuit sur notre organisation à l’image de tout ceux et celles qui se mettent en travers de l’extrême-droite et qui manifestent leur solidarité avec les exilé-e-s.

Lire l’article mis à jour sur le site de Rebellyon.info.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !