Se Connecter

Inscription

Les organisations syndicales du CHU de Tours dénoncent le mépris de leur direction

|

A l’occasion d’une réunion du CHSCT organisée le 28 juin, le président de l’instance s’est montré agressif vis-à-vis de la délégation d’agents concernés par les restructurations en cours.

Dans le contexte actuel de restructuration, qui met à mal l’hôpital et le système de soins dans sa globalité, les représentants du personnel ne cessent d’alerter sur la dégradation des conditions de travail et d’accueil des malades. Or, les instances dirigeantes ne semblent pas prendre au sérieux les revendications des agents.

Ce jeudi 28 juin se tenait une réunion du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail du CHRU. Plusieurs restructurations de services devaient être présentées au cours de cette réunion. En plus des membres élus de l’instance, une délégation d’agents concernés par cet ordre du jour a donc été reçue.

Mais la réunion a tourné court. Dans un communiqué commun, les organisations syndicales siégeant au CHSCT (CFDT, CFE/CGC, CGT, FO, SUD) « s’insurgent du comportement du président de l’instance », qui a mis fin prématurément à la réunion. Elles lui reprochent son « agressivité verbale » face à la délégation d’agents, et concluent :

« Ce comportement met à mal de façon dramatique le dialogue social déjà tendu dans un contexte de restructuration globale au CHRU de Tours. »



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !