Se Connecter

Inscription

Le département de géographie de l’Université de Tours prend position contre Parcoursup

|

Communication des enseignant-es du département de géographie de Tours

Lors de la réunion de la section de géographie qui s’est tenue le jeudi 5 avril 2018, les enseignants du département ont décidé de ne pas mettre en place de commission d’examen des vœux (CEV) [1]. Cette commission n’a pas lieu d’être car nous ne faisons pas de sélection à l’entrée en L1. En outre, nous avons, lors de la précédente réunion de département et comme bien d’autres sections ou départements, voté une motion de refus du principe de sélection à l’entrée de la licence.

Le département de géographie de l’université de Tours [réaffirme] son attachement au libre accès des bacheliers à l’enseignement supérieur public et regrette les nouvelles modalités choisies pour l’organiser. Dans un contexte de croissance des effectifs étudiants et d’appauvrissement volontaire des universités, [la] loi de réforme d’accès à l’université met en place des modalités déguisées de sélection qui creuseront les inégalités entre étudiants et la concurrence entre universités, tout en alourdissant les charges pesant sur les personnels administratifs et les enseignants chercheurs. Le département souhaite donc joindre sa voix aux protestations contre [la] loi, participera aux réflexions collectives visant à élaborer un véritable projet d’enseignement supérieur démocratique et de qualité, et invite les collègues des autres départements et des autres UFR de l’université à faire de même.

Illustration via la rue ou rien.



Notes

[1Ces commissions ont vocation à examiner et trier les candidatures reçues dans le cadre de la procédure Parcoursup.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !