Se Connecter

Inscription

« La protection de l’enfance doit être sanctuarisée ! »

|

Les professionnel-les en lutte de la protection de l’enfance appelle à une assemblée générale départementale mardi 23 avril. Face aux attaques du Conseil Départemental sous la houlette de Paumier, il faut résister. Communiqué de SUD Santé Sociaux.

Le conseil départemental d’Indre-et-Loire de Jean-Gérard Paumier a décidé, sans concertation avec les principaux acteurs (Justice, Santé, professionnels de terrain) de transformer l’intégralité du système de protection de l’enfance.

Pour ce faire, l’assemblée départementale a eu recours aux appels d’offres, comme elle le fait pour n’importe quel projet. Ces transformations pensées uniquement pour faire des économies vont entraîner de graves conséquences pour les enfants et familles accompagnées. Nous pensons qu’un sujet aussi important que la protection de l’enfance en danger mérite un autre traitement et nous l’avons fait savoir par le biais de différentes mobilisations. Malheureusement, le Conseil Départemental refuse toute discussion.

Face à la surdité assumée du Conseil départemental 37 :

  • nous désirons vous rencontrer afin d’échanger sur les transformations du secteur ;
  • nous souhaitons que chaque salarié de chaque établissement puisse s’exprimer sur ses conditions de travail ;
  • nous proposons que tous les acteurs du secteur se rencontrent afin de mieux se connaitre et échanger sur les conséquences sur les enfants et familles bénéficiaires de la protection de l’enfance ;
  • nous désirons vous entendre pour savoir quelles suites donner à un tel chamboulement.

Notre éthique nous interdit de ne rien faire, de ne rien proposer ! Nous souhaitons remettre les enfants, les jeunes et leurs familles au centre des préoccupations du Conseil Départemental, et que les professionnels puissent exercer leur métier dans de bonnes conditions. Il est question du sens de notre travail !

Enfin, nous voulons rappeler que les économies faites aujourd’hui dans la protection de l’enfance engendreront inexorablement des coûts énormes à l’avenir.

Pour toutes ces raisons, nous appelons tous les professionnels en lien avec la protection de l’enfance en Indre-et-Loire à se réunir pour échanger et réfléchir aux actions à mener pour faire entendre raison au Conseil Départemental.

Nos élus doivent nous entendre ! Nous sommes sur le terrain !!! Rendez-vous le 23 avril 2019 à 17 heures à la Maison des Syndicats [1].



Notes

[1La maison des syndicats se trouve à la Camusière, 18 rue de l’Oiselet à Saint Avertin.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !