Se Connecter

Inscription

L’orientation des lycéens en solde : l’Éducation nationale recrute

|

Alors que le dispositif Parcoursup montre ses limites et que la réforme du lycée et du bac fait débat, l’Éducation nationale solde l’orientation. L’Académie Orléans-Tours a envoyé mi-décembre une offre d’emploi à ses personnels pour devenir conseiller d’orientation au rabais. Ou comment Blanquer et consorts ont décidé de casser le système !

Alors que la réforme du lycée et du bac se met en place, et que l’application Parcoursup gère l’orientation des futurs bacheliers, le Ministre s’entête dans la destruction de l’Éducation nationale. En diffusant à la mi-décembre, auprès des professeurs de lycée, des personnels de direction, des conseillers principaux d’éducation, un appel à candidature pour rechercher des formateurs « Accompagnement des lycéens vers les études supérieures », il pousse un peu plus encore les enseignants à « s’emparer des questions d’orientation » soit, en d’autres termes, à remplacer les personnels dédiés (et formés, eux) à l’orientation scolaire.

Jusqu’à cette année, l’orientation correspondait à un corps de métier, celui des Conseillers d’Orientation Psychologues (COPsy), devenus depuis la rentée 2017 des psychologues de l’Éducation nationale (. Il s’agissait de personnels formés, qui connaissaient les différents parcours possibles, l’offre de formation et de qualification, et savaient s’adapter aux profils variés des usagers.

La fermeture successive des Centres d’Information et d’Orientation (CIO), notamment dans les milieux ruraux, et la mise en place de la plateforme Parcoursup, engendrent de façon de plus en plus criante des problèmes d’accès à l’information notamment pour connaître la nature exacte des filières de l’enseignement supérieur. Pour contrecarrer les effets d’une politique qui se caractérise par la restriction de moyens et les économies d’échelle, et malgré la multiplication d’outils d’aide en ligne, l’Éducation nationale recrute aujourd’hui des orientateurs nouvelle génération. Finis les conseillers d’orientation, voici les « formateurs en accompagnement des lycéens vers les études supérieures ». Sont appelés à ces postes des professeurs de lycée, des personnels de direction, des Conseilleurs Principaux d’Éducation (CPE) et des psychologues scolaires.

Prérequis donné par le fiche de poste : il est nécessaire de maîtriser l’application Parcoursup. La base... Les missions principales consistent à concevoir et faire évoluer des formations, ou encore à réaliser une veille sur les neurosciences. Tout un programme.

Le tout est rémunéré sous forme de vacations : une manière efficace de faire progresser son pouvoir d’achat. Cerise sur le gâteau, les candidats devront être mobiles sur 2 à 3 départements, soit la moitié de l’Académie. Ces VRP de l’orientation vont voir du pays...

Les candidats intéressés ont un mois pour présenter leur CV, ainsi que les thèmes sur lesquels ils se considèrent efficients, comme par exemple :

  • accompagner la mise en place de la réforme du bac et du lycée ;
  • accompagner l’élève handicapé en matière d’insertion professionnelle ;
  • accompagner le lycéen dans ses démarches ;
  • utiliser le levier de l’orientation pour motiver les élèves et aider à solutionner des situations de décrochage scolaire ou de dégradation du climat scolaire.

Bref, on pourrait traduire cette offre d’emploi par « Recherche fonctionnaires zélés, obéissants et ressentant le besoin d’augmenter leur pouvoir d’achat pour faire le travail de ceux qui sont formés mais coûtent trop cher. »



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !