Se Connecter

Inscription

Il n’y a pas que les matons qui souffrent de la prison

|

Alors que les grèves des surveillants pénitentiaires se poursuivent, notamment à Condé-sur-Sarthe, quelques ressources pour ne pas oublier que les premières victimes des taules sont les prisonnier-ères.

Ces derniers jours ont été fortement marqué par la médiatisation des grèves des surveillants de Condé-sur-Sarthe et d’autres établissements, dont le déclencheur a été l’acte de violence d’un détenu. Mais cet événement ne doit pas faire oublier que chaque jour, ceux qui souffrent sont les détenu-es. Surpopulation, manque de parloirs, atteintes à la dignité, usages réguliers des mitards, absence de suivi psychologique ou médical... Autant de problèmes récurrents dans les prisons de France.


L’observatoire international des prisons (OIP), dans sa section française, dénonce régulièrement depuis sa création en 1996, les manquements en matière de conditions de détention sur le territoire. Sur leur site, on trouve des articles sur la discipline, les sanctions, les entorses au droit de visite, des analyses sur la réforme de la justice, sur la construction de nouveaux centres pénitenciers, des témoignages de détenu-es, ainsi que les sommaires de la revue Dedans Dehors.

À découvrir sur https://oip.org/


Le journal L’envolée, qui propose d’« en finir avec toutes les prisons », donne à lire des textes écrits par des détenu-es, des compte-rendus de procès et des analyses, au plus près du quotidien carcéral. Le collectif anime également une émission de radio sur Fréquence Paris Plurielle.

Émission du 8 mars 2019
Lettres : de Christine et de Julien, et une lettre collective des copain.e.s de l’Asilo enfermé.e.s en Italie
Communiqué : du CRA de Bordeaux et luttes en cours dans les CRA en France
Discussion : Attaque à Condé et mouvement de matons
Brèves : Le patron de Renaud veut s’occuper des droits des prisonnier.ère.s

À découvrir sur http://lenvolee.net


Le journal YOYO, qui tire son nom de la technique qui consiste à se passer des trucs d’une cellule à une autre grâce à des cordes lestées qui se balancent entre les fenêtres, a été lancé en septembre 2018. Il propose lui aussi des analyses et des informations sur les lieux d’enfermement (centres de rétention, maisons d’arrêt, centres pénitentiaires), dans une perspective radicale (« Journal de lutte contre les barreaux ! »). Il est notamment disponible sur le site paris-luttes.info.


Autant de contenus qui dessinent un nouveau contour à la prison et permettent de mieux comprendre ses enjeux. Nécessaire quand les médias assènent le point de vue des matons en omettant celui des détenu-es.

Illustration : enceinte extérieure de la prison de la Santé, Paris



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !