Se Connecter

Inscription

Contre le travail en 12 heures, grève des équipes de réanimation au CHU de Tours

|

Les syndicats dénoncent le manque d’effectifs au sein des services de réanimation, ainsi qu’un projet de travail en 12h, alors qu’une telle solution « représente un cocktail explosif en matière de santé au travail ».

Depuis le lundi 11 juin, les équipes de nuit de réanimation médicale ainsi que celles d’autres services de réanimation et d’urgences du CHRU de Tours [1] ont décidé de se mettre en grève.

En 2002, un décret est publié, définissant les effectifs de ces services. Or, en réanimation médicale, neurochirurgicale ainsi qu’en « réa CCV » (chirurgie cardio-vasculaire), ces effectifs ne sont pas aux normes. Ce manquement hors la loi, ajouté aux problématiques de sous-effectifs chroniques, aux suppressions des équipes de remplacement, met ces services dans des situations extrêmement compliquées, voire de souffrance. Plannings inacceptables, rappels à domicile, rappels sur les repos, surcharge de travail insupportable…

Dans ce contexte illégal, le projet de travail en 12h a refait surface en « réa med » [2]. Décrit comme le traitement qui soignera tous les maux et qui permettra la mise au décret de ce service, une grande partie de l’équipe n’est pas dupe et n’est pas prête à avaler la pilule.

Car non seulement ces 12h ne résoudront rien mais elles accroîtront la fatigue, les erreurs, les accidents du travail et de trajet, les pathologies cardio-vasculaires, le stress, l’anxiété, et tout cela confirmé par la médecine du travail elle-même. « Le travail de nuit avec une amplitude de 12 heures représente un cocktail explosif en matière de santé au travail », c’est la conclusion d’un rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) datant de 2016.

Dès lors, pour contrer ce projet qui impactera la santé des agents, leurs conditions de travail et de prise en charge des patients, les équipes de nuit de réanimation médicale (service pilote de ce projet 12h), soutenues par d’autres services de réanimation, se mobilisent et feront tout pour se faire entendre. Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO et SUD soutiennent leurs revendications : refus du travail en 12h et application du décret de 2002.



Notes

[1Les équipes concernées sont les suivantes : Réa neurochirurgicale, Réa chirurgicale, USCC, URTC, USCI, Urgences Trousseau, Réa CCV ainsi que les équipes de nuit de suppléance de pôle Bretonneau et Trousseau.

[2La réa med, ou réanimation médicale, est une spécialité comprenant le diagnostic et la prise en charge de toutes les défaillances vitales d’origine médicale comme le choc septique lié a une infection sévère des poumons, ou le choc cardiogénique lié à un infarctus du myocarde, etc.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !