Chute du mur de Berlin : « La ostalgie, camarade »

Pour évoquer les 30 ans de la chute du mur de Berlin, le collectif de cinéastes Sans Canal Fixe propose de découvrir deux films documentaires allemands. La séance se tiendra mercredi 13 novembre à la Coopérative Artéfacts.

Il y a 30 ans, le mur de Berlin tombait. Pour évoquer ce pan de l’histoire européenne, Sans Canal Fixe propose deux films réalisés après les événements.

Paysage de l’Est, de E.Shreiber
Ce film, sorti en 1991, est revendiqué comme un film de la RDA. Ce documentaire se penche sur des objets de l’ex Allemagne de l’Est, mis au rebut dans une décharge de Berlin-Est. Ce film se présente comme une courte épitaphe pour un pays et un projet de société qui ont cessé d’exister du jour au lendemain.

Rabbit à la Berlin, de B.Konopka & P.Rosolowsi
Sorti en 2009, ce film germano-polonais s’intéresse au no man’s land dans la zone laissée à l’abandon entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. Pendant 28 ans, les lapins de garenne ont prospéré dans cet espace de séparation. Enfermés, mais heureux, ils ont pu observer à loisir l’étrange manège des hommes et la roue de l’Histoire, entre la construction et la destruction du « Mur de la honte ».

La séance se déroule à partir de 19h, à la coopérative Artéfacts [1]. Pour découvrir le reste de la programmation du collectif Sans Canal Fixe, c’est ici.

Illustration tirée du film Rabbit à la Berlin

Notes

[130 rue André Theuriet, à Tours


Autres articles de la thématique : Cultures - Expressions