Se Connecter

Inscription

Appel des salarié-es de la Sécu suite à la mobilisation du 29 janvier

|

Les salarié-es des organismes de la Sécurité Sociale (Caf, Cnav, Cpam, Ugecam, Urssaf), réuni-es en assemblée générale lors de la journée de mobilisation du 29 janvier, ont rédigé l’appel suivant.

A l’appel des Fédérations syndicales de la Sécu, nous sommes aujourd’hui rassemblés à plus d’une centaine avec nos syndicats.

Au fil des Conventions d’Objectifs et de Gestion [1] (COG) de plus en plus destructrices, nous sommes confrontés à une dégradation sans précédent de nos conditions de travail, une dégradation du service rendu au assurés, allocataires, retraités, cotisants.

Nous faisons nôtres les revendications suivantes défendues par l’intersyndicale nationale :

  1. L’augmentation significative de la valeur du point et Salaire Minimum Professionnel Garanti à 2 000 € bruts ;
  2. L’attribution de mesures immédiates pour tous les salariés en rattrapage de la perte du pouvoir d’achat ;
  3. L’arrêt des suppressions de postes et le remplacement de tous les départs par des embauches en CDI ;
  4. La mise en place d’une classification qui permette un véritable déroulement de carrière avec la reconnaissance des compétences, des qualifications et des diplômes ;
  5. Le respect et maintien de toutes les dispositions de la Convention Collective Nationale.

Nous constatons qu’il y a d’un côté les bonnes paroles du Président à la télé pour une prime de fin d’année et de l’autre côté la réalité « vous n’aurez rien pour l’instant, il faut réfléchir à la faisabilité, à l’opportunité d’une prime » selon les porte-voix (Comex, Ucanss [2]) du Gouvernement et du Président.

Il y a d’un côté le grand débat pour nous enfumer et de l’autre côté la brutalité des mesures qui se préparent comme la destruction des 42 régimes de retraite et mise en place de la retraite par points. Le passage des 10 meilleures années aux 25 meilleures avec la réforme Balladur de 1993, c’est 30 % du montant de la pension en moins pour les petites retraites, les femmes le plus souvent !

Alors le passage des 25 meilleures années à toute la carrière comme le veut le Gouvernement, c’est combien de retraités de plus dans la misère ? C’est insupportable !

Pour toutes ces raisons, pour nos revendications, nous serons nombreux, avec ou sans gilet, dans la rue samedi 2 février, nous serons nombreux en grève le 5 février dans tout le pays où déjà de nombreux secteurs en grève (profs, assistantes maternelles…) savent que pour gagner face à ce gouvernement, la mobilisation, l’action unie sont indispensables !

La Sécu, elle est à nous, on s’est battu pour la gagner !

On se battra pour la garder !



Notes

[1Il s’agit de la formalisation, dans un document contractuel, des principaux objectifs à atteindre et les moyens à mettre en place pour y arriver. Cette formalisation, opérée entre l’Etat et les caisses nationales des principaux régimes de Sécurité sociale, est en règle générale actée pour une durée de quatre ans. (Source : vie-publique.fr).

[2Le Comex est le comité exécutif, appelé aussi comité de direction, l’Ucanss est l’Union des caisses nationales de la sécurité sociale.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !