Se Connecter

Inscription

« Nos syndicats sont solidaires de cette mobilisation » : communiqués de soutien aux Gilets jaunes

|

SUD Santé Sociaux 37 et les syndicats CGT des organismes sociaux d’Indre-et-Loire apportent leur soutien à la mobilisation des Gilets Jaunes dans deux communiqués distincts. Les unions départementales des syndicats concernés n’ont pas pris position, et les débats se poursuivent au niveau national. Une nouvelle manifestation est prévue à Tours le samedi 8 décembre à 14h.

« Si tous nos mouvements convergeaient, nous pourrions gagner… » Communiqué du syndicat SUD Santé Sociaux d’Indre-et-Loire.

Les blocages des gilets jaunes ont rencontré un large succès. Parmi elles et eux, de nombreux et nombreuses salarié-es, précaires, en CDD, intérimaires, à faibles salaires, des retraité-es, des jeunes, ruraux ou péri-urbains. Les préoccupations s’élargissent et portent également sur les salaires, le pouvoir d’achat et les fins de mois difficiles, les fermetures d’usines, les fermetures des services publics et transports de proximité, les logements… Le gouvernement, comme à son habitude fait la sourde oreille et menace de répression.

Nous connaissons toutes et tous la musique, ayant manifesté pendant plusieurs mois contre les lois travail, contre la réforme de la SNCF, pour les services publics, avec les retraité-es pour l’augmentation de leurs pensions et leur pouvoir d’achat. Les gouvernements précédents, comme l’actuel, agissent comme s’il n’y avait qu’une politique possible et que nous n’aurions pas compris.

Alors, comment faire de ces mouvements et de nos colères communes un résultat tangible, c’est à dire réussir à imposer un changement radical de politique ?

Dans ce mouvement, pour Solidaires, ni les mots d’ordre racistes, sexistes, homophobes ni la présence de l’extrême droite ne sont compatibles avec nos orientations. Mais si tous et toutes nous voulons un changement de politique, une vraie redistribution des richesses, sans discrimination, nous devons participer, ensemble à la construction d’un vaste mouvement auto-organisé, démocratique, respectueux et définissant lui-même ses formes de luttes.

Nous devons agréger nos forces et pour cela chercher ce qui fait accord. Et pour faire accord, des propositions nous en avons :

  • pour l’augmentation des salaires, 1700 euros minimum, 400 euros immédiatement pour tous et toutes,
  • pour la justice fiscale et sociale : rétablir l’ISF, engager une réforme fiscale pour lutter contre les inégalités, lutter contre l’évasion et la fraude fiscale.
  • pour une fiscalité écologique : taxer le transport aérien et maritime, les véhicules de luxe polluants, le transport poids lourd routier.
  • pour l’indexation des pensions sur les salaires, aucune pension ou minima social en dessous du seuil de pauvreté.
  • pour des transports publics à bas coûts ou gratuits par­tout sur le territoire,
  • pour des logements dignes, à des prix accessibles, bien isolés et économes en énergie,
  • pour des services publics, des emplois et des com­merces de proximité,
  • pour la transition écologique : création d’emplois non dé-localisables, reconversion des transports polluants, transformation des industries et de l’agriculture polluantes avec des aides pour les salarié-es et riverain-es concernées, etc.
  • contre toutes les discriminations, quelles qu’elles soient.

Nous proposons aux organisations syndicales et à tout ceux et celles qui se mobilisent aujourd’hui de discuter ensemble de ces propositions et de travailler ensemble dans ce sens.

Il ne s’agit pas pour les syndicats de s’approprier un mou­vement qu’ils n’ont pas lancé, mais de voir comment, ensemble, construire des bases communes et faire converger nos luttes pour gagner contre les injustices et les inégalités.

Avec ou sans gilet, unis jusqu’au bout pour nos revendications ! Communiqué des syndicats CGT des organismes sociaux (Cpam, Cnav, Urssaf, Ugecam) d’Indre et Loire

Depuis maintenant trois semaines, sans relâche, des femmes, des hommes, des salariés, des chômeurs, des retraités, des jeunes occupent ronds point et lieux stratégiques. Depuis trois semaines, dans toutes les villes de France, même les plus petites se déroulent des manifestations.

L’ampleur de cette mobilisation, malgré une répression policière, comme on a pu le voir la semaine dernière à Tours, contre les Gilets jaunes, mais également contre les lycéens vendredi 30 montre la détermination des classes populaires dans tout le pays, le ras le bol face à l’augmentation des taxes, de la CSG, la stagnation des salaires… alors que dans le même temps l’impôt sur la fortune a été supprimé.

Nous sommes des centaines de milliers, des millions à en avoir assez de l’arrogance, du mépris de classe de ce président. De ce président pour qui les ouvrières sont des illettrées, qui considère que les gares sont remplis de gens qui ne sont rien, qui affirme que pour trouver un boulot, il suffit de traverser la rue…

La criminalisation des manifestants est la réponse du gouvernement. Le 1er décembre, plusieurs manifestants ont été mutilés, main arrachée comme à Tours, mâchoire fracassée, œil crevé…Depuis le début de la mobilisation, on dénombre 4 morts. Combien en faudra-t-il pour que ce gouvernement entende et réponde à l’urgence sociale ?

Nos syndicats CGT sont solidaires de cette mobilisation. Notre système de Sécurité sociale est de plus en plus menacé par les choix du gouvernement, les Services publics sont mis à mal, 9 millions de personnes vivent en France sous le seuil de pauvreté. Alors oui, nos luttes doivent converger pour l’augmentation des salaires, des pensions et des minimas sociaux, pour la défense de la Sécurité sociale et des Services publics.

Alors samedi 8 décembre, nous vous appelons à venir au rassemblement à 14h place Anatole France à Tours avec ou sans gilet, mais unis jusqu’au bout !



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !