Se Connecter

Inscription

Souffrance au travail : de plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs

|

Dominique Huez, ancien médecin du travail de la centrale nucléaire de Chinon et militant CGT, a été condamné à une peine d’avertissement par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre des médecins pour avoir établi un certificat attestant d’une pathologie anxio-dépressive « en rapport avec un vécu de maltraitance professionnelle. » L’entreprise de sous-traitance employant le salarié concerné avait porté plainte contre le médecin. Le site Bastamag s’interroge sur ce que révèle ce type de pratique de la part des employeurs.

Extrait de l’article :

« Ce type de plaintes se multiplie. Plusieurs autres médecins – du travail, généralistes ou psychiatres – font l’objet de procédures similaires devant l’Ordre des médecins, à chaque fois que leurs constatations médicales sont ensuite produites par les salariés dans le cadre d’actions devant les prud’hommes ou de reconnaissance en maladies professionnelles. Tous auraient, selon les employeurs, rédigé des certificats « de complaisance », « non conformes » ou ne respectant pas le Code de déontologie médicale. L’objectif : obliger les médecins à changer leurs certificats pour que les employeurs puissent produire de nouvelles pièces, moins dérangeantes, voire effaçant tout lien entre santé et travail.

Porter plaine devant l’Ordre des médecin leur permet de faire ainsi discrètement pression sur la profession. « Le projet des employeurs est de subordonner à leurs intérêts les écrits d’un médecin qui font le lien entre santé et travail », analyse Dominique Huez. »

Lire la suite ici : http://www.bastamag.net/Souffrance-au-travail-de-plus-en



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !