Se Connecter

Inscription

"Soigner ou expulser"

|

Médecins du Monde, La Cimade, le Planning Familial, la Ligue des droits de l’homme et d’autres organisations ont signé un appel pour dénoncer la situation des migrants atteints de pathologies graves : déni de droits, interpellation, enfermement et expulsion vers des pays qui n’offrent aucune garantie d’accès aux soins.

Extraits.

« En France, un étranger gravement malade reste d’abord et avant tout un étranger. Chaque jour sur le terrain la même mécanique se met en place, réservant à nombre d’entre eux un traitement inhumain : déni de droits, interpellation, enfermement et expulsion vers des pays qui n’offrent aucune garantie d’accès aux soins. En violation totale du droit à la santé, des milliers de personnes atteintes d’hépatite C, de diabète ou du VIH vivent désormais sous la menace d’un retour forcé au pays. Retour souvent synonyme de condamnation à mort eu égard à la gravité de leur pathologie. »

« D’un côté, cette situation révèle le peu d’empressement du Ministère de la Santé à faire respecter le droit à la santé. De l’autre, le zèle du Ministère de l’Intérieur a totalement décomplexé les pratiques des préfectures. De nombreux préfets durcissent les procédures d’octroi ou de renouvellement des titres de séjour pour soins. Ils s’arrogent même des compétences normalement dévolues aux médecins, évaluant eux-mêmes l’état de santé des personnes et l’existence de traitements dans le pays l’origine. Voilà ce qui se passe quand les préfets jouent au docteur : une procédure arbitraire, non conforme à la loi, basée sur des critères subjectifs et en totale violation du secret médical. Ainsi, des personnes séropositives se voient-elles expulsées vers la Côte d’Ivoire ou le Bénin alors que la prise en charge du VIH n’y est absolument pas garantie. »

L’intégralité de cet appel est à lire sur le site dédié : http://soignerouexpulser.org/#section-4


P.-S.

Sur le même sujet, on vous invite à écouter ou ré-écouter le témoignage de Monsieur X, demandeur d’asile et séropositif (la partie concernant la séropositivité est la quatrième, elle dure 7 minutes).


Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !