Se Connecter

Inscription

Mobilisation devant l’hôpital Bretonneau avec le personnel de neurochirurgie en grève

|

Première victime du plan COPERMO, qui prévoit la suppression de 400 postes et 400 lits au CHU de Tours, le personnel du service de neurochirurgie est en grève depuis le 28 décembre. Communiqué du collectif « Notre santé en danger ».

En cette nouvelle année, le collectif 37 Notre santé en danger, pour garantir les droits à la santé, encourage tous les usagers à résister aux attaques contre la prise en charge collective de la santé pour tous, les attaques contre les services publics de santé, la sécurité sociale... avec les augmentations du reste à charge.

A Tours, le plan COPERMO prévoit la suppression de 400 postes et 400 lits au CHU ; la disparition des sites de Clocheville, l’Ermitage, la Clinique psychiatrique universitaire est programmée. La direction procède service par service pour éviter l’électrochoc !

Le service de neurochirurgie est le premier de ce plan à subir la restructuration avec la suppression de 12 postes et 6 lits et la fermeture de l’hôpital de semaine à partir du 1er février.

Les personnels se sont mis en grève depuis le 28 décembre 2017, soutenus par les syndicats CGT et SUD. Ils n’acceptent pas les nouvelles conditions de travail qui, outre une usure plus grande pour eux, ne leur permettront pas de répondre correctement aux besoins de dépendance, à la douleur des malades ou à leurs angoisses. Ils organisent une mobilisation le vendredi 5 janvier de 10h à 16h devant l’entrée principale de l’hôpital Bretonneau.

Pour les usagers, la fermeture de l’hôpital de semaine aura aussi des conséquences sur la prise en charge notamment des bilans neurologiques pré ou post opératoires qui permettent aux patients de bénéficier d’un regroupement d’examens effectués par des professionnels variés comme l’orthophoniste, l’ophtalmo, le kiné, l’endocrinologue, le neurologue, le neurochirurgien et la coordination de toutes les spécialités sur ce temps d’hospitalisation de 2 à 3 jours, ce qui est essentiel pour des décisions éclairées. Ces bilans regroupés en un même temps et lieu sont aussi un gain de temps et un évitement de fatigue pour les patients ; faudra-t-il qu’ils se débrouillent pour obtenir des rendez-vous multiples, sur des lieux dispersés et avec d’éventuels dépassements d’honoraires ? et combien d’abandon de soins cela va-t-il entraîner ?

Le collectif 37 Notre santé en danger appelle les usagers à venir les rencontrer, les soutenir et défendre l’hôpital, il sera là avec une pétition.

La prochaine réunion du collectif aura lieu le lundi 8 janvier à 18h dans une salle du passage Chabrier à côté de la mairie de Saint-Pierre-des-Corps.

https://collectifsante37.blogspot.fr/

https://www.facebook.com/collectifsante37/

https://tweeter.com/ColSante37



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !