Se Connecter

Inscription

Fin de grève des agents de nuit au CHU de Tours : un goût de victoire !

|

Les équipes de nuit du CHRU de Tours étaient en grève depuis le mois de septembre. Communiqué des agents, soutenus par les syndicats CGT et SUD.

Les équipes de nuit du CHRU de Tours étaient en grève depuis le mois de septembre.

En effet la Direction avait pour projet une modification du profil de poste des cadres de nuit. Le manque d’attractivité de ces postes était un des prétextes mis en avant pour ce projet. Celui-ci impliquait la gestion des plannings du personnel de nuit par les cadres de jour, et la présence d’un seul cadre de nuit le week-end pour tous les sites. Sans oublier non plus un impact certain sur la prise en charge des patients.

Lors de plusieurs rencontres en présence de la délégation du personnel, avec les syndicats CGT et SUD notamment lors des instances CHSCT et CTE, les agents ont pu exprimer leurs inquiétudes face à cette nouvelle réorganisation.

Fin novembre la direction a été contrainte par la mobilisation de recruter de nouveaux faisant-fonctions. Ce qui permet ainsi de maintenir le système actuel (à l’exception du pôle psychiatrie). Suite à l’assemblée générale, les professionnels réunis ont décidé de lever la grève.

Pour autant, le personnel soignant souhaite que le travail de promotion et d’attractivité des postes de cadre de nuit soit poursuivi afin de pourvoir les postes restant vacants afin de ne pas retomber dans la situation de ces derniers mois. Les équipes souhaitent que syndicats et représentants soient inclus dans ce processus à l’avenir. Ainsi, quelques précautions sont à prendre :

  • Une réunion avec la direction dans 4 mois est nécessaire pour suivre et évaluer la situation.
  • La publication des postes vacants sur l’outil intranet pour permettre une visibilité à tous. 
  • Un travail de recherche de candidats sur l’ensemble du personnel de nuit comme de jour intensifié.
  • Une solution pérenne pour les soignants du pôle psychiatrie.

Quoi qu’il en soit, il est important de souligner que la solidarité des agents de nuit et le soutien des syndicats ont permis une telle avancée.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don