Se Connecter

Inscription

Contre la suppression de 800 postes au CHU, lettre ouverte à la ministre

|

A l’appel des syndicats du CHRU de Tours, lettre ouverte à la Ministre de la santé Mme Touraine, au Maire de Tours et au président du conseil de surveillance, au Président de Tours Plus, aux député-es du département, aux élu-es du conseil départemental et du conseil régional.

Non au projet architectural soumis au « Copermo »
et au plan de performance du CHRU de Tours

Non aux centaines de suppressions de postes et de lits

Le Comité interministériel de Performance et de la Modernisation de l’Offre de soins (COPERMO) étudie à l’heure actuelle le projet architectural et d’investissement du CHRU de Tours visant à réduire le nombre de sites de 5 (Bretonneau, Trousseau, Clocheville, CPU et Ermitage) à 2 (Bretonneau et Trousseau). Ce projet immobilier menace de facto la spécificité de l’hôpital pour enfants, la fermeture du dernier EHPAD public sur la ville de Tours et la fermeture d’un accueil de jour en psychiatrie en centre ville.

Il s’accompagne d’un Plan de Performance visant à diminuer drastiquement les coûts du futur hôpital afin d’obtenir l’aval de ce comité interministériel, plan que la directrice souhaitait garder secret jusqu’à sa mise en application. Des centaines de suppressions de lits et d’emplois sont ainsi programmées pour faire face à cet investissement colossal et participer activement aux économies imposées à la santé publique. Dans le détail, seront supprimés 350 lits, 400 postes paramédicaux auxquels s’ajoutent des postes médicaux, techniques, administratifs, d’encadrement et d’agents contractuels. 800 postes au total, soit 10% de l’effectif, sont menacés.

Le CHRU de Tours est le plus gros établissement en terme d’emplois sur le département, il est également le centre de référence départemental et régional public pour l’accès aux soins de qualité pour toutes et tous. Nous sommes donc là en face d’une catastrophe annoncée locale et régionale pour l’emploi et l’égalité d’accès aux soins que vous ne pouvez accepter.

Alors que les conditions de travail sont déjà fortement éprouvées depuis ces dernières années (sous-effectifs, rappels à domicile, non-remplacements des arrêts, perte de sens de notre travail) comme le prouvent les dernières mobilisations locales et nationales des personnels hospitaliers.
Et alors que l’accès aux soins pour toutes et tous est également largement dégradé comme le montre notamment l’insuffisance des lits d’aval au CHRU, dans les EHPAD et les centres de SSR, ainsi qu’aux urgences.

Pour l’avenir du CHRU, des conditions de travail de ces salarié-es, de notre capacité à accueillir et soigner dans de bonnes conditions toutes et tous, ainsi que de l’emploi, nous vous demandons de vous opposer publiquement à ce projet dévastateur. Nous ne pourrons soigner mieux avec moins de personnels et moins de lits.

Les organisations syndicales CGT, CFTC, SUD, FO, appellent l’ensemble des agents du CHU à manifester leur refus catégorique de tout plan qui viserait à diminuer le nombre de lits ou le nombre de postes dans notre hôpital :
 
Le mardi 28 mars 2017 sera une journée de grève au CHU.
 
Un rassemblement est prévu devant la Direction générale (Bretonneau) à 14h30, il sera suivi d’une manifestation jusqu’à Jean Jaurès pour informer l’ensemble des usagers et usagères.
 
Toutes et tous ensemble,
refusons le démantèlement de notre hôpital,
les suppressions de postes et de lits !
 
Un préavis de grève a été déposé pour vous permettre de débrayer.


Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don