Se Connecter

Inscription

Communiqué suite à l’évacuation policière de la maternité du Blanc

|

Le 30 octobre au matin, la maternité du Blanc a été évacuée après 11 jours d’occupation et la décision de fermeture prise par l’Agence régionale de santé [1]. Communiqué du collectif 37 « Notre santé en danger ».

Face à la résistance contre la destruction des hôpitaux généraux (ou de proximité) et des maternités ô combien nécessaires dans les communes éloignées des grands centres hospitaliers, le gouvernement choisit la manière forte, celle d’envoyer la police pour s’en prendre à celles et ceux qui défendent les services de santé pour la population. C’est ce qui s’est passé ce matin à la maternité du Blanc occupée depuis la décision de sa fermeture.

Le collectif 37 Notre santé en danger proteste vigoureusement contre la violence exercée contre la population du Blanc : violence de la fermeture de la maternité et violence contre celles et ceux qui s’y opposent. Il est solidaire des personnes qui refusent cette destruction des hôpitaux publics ; c’est dans ce sens qu’il a participé le 23 octobre à Vierzon à la réunion organisée avec les maires de Vierzon, du Blanc, la directrice de cabinet du maire de Châteaudun, avec les représentant-es d’une dizaine de comités de la coordination des hôpitaux et maternité de proximité pour résister ensemble à ces politiques de casse de notre système de santé.



Notes

[1Dans la foulée de l’évacuation, le mobilier de la maternité a été enlevé, d’après le site Mediapart.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !