Se Connecter

Inscription

Chinon : Nuit Debout contre les Voisins Vigilants

|

Après Loches voici qu’à Chinon sont installées deux caméras de vidéosurveillance au collège Jean Zay et créés les Voisins Vigilants ! Nuit Debout réagit vivement.

La lettre ouverte au Maire et au Sous-Préfet de la Nuit Debout Chinon à propos du réseau des « voisins vigilants »

Des citoyens chinonais debout - Le vendredi 27 mai 2016

Objet : convention « participation citoyenne » ou opération « voisins vigilants » à Chinon

Monsieur le Maire, Monsieur le Sous-Préfet,

Nous, citoyens-nes mobilisés-es de la Nuit Debout de Chinon, réunis-es en Assemblée Générale ce vendredi 27 mai 2016, voulons attirer votre attention sur la convention « participation citoyenne » co-signée le 15 juin 2015 par le Maire de Chinon, le Sous-Préfet d’Indre et Loire et la Gendarmerie Nationale, sans concertation ni vote du Conseil Municipal.

Cette opération mise en œuvre sans concertation, l’absence d’informations sur le dispositif, l’opacité autour de la sélection des « voisins vigilants » et le flou entourant les actions menées par ces personnes nous posent de nombreux problèmes, tant sur la forme que sur le fond.

Sur la forme d’abord, nous dénonçons un manque de transparence évident quant à la conduite de cette initiative, menée à son terme sans réunion publique ni information. Un seul article dans la presse locale, lequel nous annonce l’application du plan « participation citoyenne ». Depuis le 17 juin 2015, aucune information supplémentaire n’a été donnée aux citoyens-nes de Chinon.

Sur le fond ensuite, nous désapprouvons le rôle dévolu à certains citoyens de surveillance et de contrôle de leur quartier. Qu’est-ce qui motive une telle action ? Comment et par qui les « voisins vigilants » sont-ils choisis ? Quelles sont les missions exactes de ces personnes ? Ces dernières reçoivent-elles une rétribution en échange d’informations ? Comment garantir l’intérêt général quand seuls quelques uns jouent un rôle qui devrait être pris en charge par les pouvoirs publics ?

Nous pensons que ce dispositif peut générer une suspicion généralisée et dégrader les rapports entre les Chinonais-es. A l’inverse, nous croyons que les liens qui se tissent entre voisins-es s’appuient sur la solidarité, la bienveillance, l’échange, le partage, le respect, l’estime, l’attention, la bonne humeur, parfois un apéro et en aucun cas sur la surveillance, le contrôle et la délation des uns par les autres.

Nous réclamons donc la dissolution de ce dispositif exclusif qui va à l’encontre des principes inclusifs de notre république, et l’abrogation de cette convention arbitraire par le Conseil Municipal.

Les voisins bienveillants de Chinon

Lire la convention de participation citoyenne :

PDF - 161.5 ko


Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !