Se Connecter

Inscription

Après l’agression d’une cheminote, la SNCF ouvre un guichet supplémentaire en gare de Saint-Pierre

|

Pendant de nombreux mois, la direction de la SNCF était restée sourde aux protestations des syndicats et des usagers contre le projet de fermeture des guichets à la gare de Saint-Pierre-des-Corps. Suite à l’agression d’une salariée le 28 février, elle a rouvert temporairement un deuxième guichet l’après-midi.

Les différentes mobilisations organisées contre la fermeture des guichets de la gare TVG étaient restées vaines : depuis le 8 février, il ne restait plus qu’un guichet dans la gare, ouvert seulement l’après-midi. Dans un article daté du 9 février, La Nouvelle République assurait chercher « en vain » un mouvement d’humeur dans la file d’attente. Et donnait la parole au directeur commercial, qui affirmait :

« Tout se déroule pour le mieux. »

Pourtant, d’après le syndicat CGT des cheminots de Tours, « au quotidien, les usagers excédés d’attendre longtemps dans la file d’attente se montrent souvent peu courtois voire verbalement violent envers le vendeur ». Ce 28 février, l’agression verbale très violente d’une cheminote par une usagère excédée a entraîné l’intervention de la police ferroviaire, et l’exercice de leur droit de retrait par les agents chargés de la vente à Saint-Pierre-des-Corps et Tours.

Une réunion extraordinaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a été organisée le jeudi 2 mars, et la direction a rouvert temporairement un deuxième guichet l’après-midi, en attente de revoir une nouvelle organisation du travail. Il aura donc fallu une agression pour que la direction revoie partiellement sa copie... Pour la CGT, cette solution temporaire est insuffisante : le syndicat réclame une réouverture des guichets en 2x8 [1], pour que les usagers puissent également y accéder le matin.

Afin de continuer à peser sur la direction SNCF avec le rapport de forces nécessaire, les syndicats CGT Cheminots de Tours et Saint-Pierre-des-Corps organisent un rassemblement le vendredi 3 mars 2017 à 17h devant la gare de Saint-Pierre. Dans un communiqué, l’Association pour l’information et la défense des consommateurs salariés (INDECOSA-CGT-37) appelle à rejoindre ce rassemblement, et déclare :

« La Direction de la SNCF, par son souci de rentabilité au mépris de sa mission de service publique qui consiste à répondre aux besoins des usagers, de la population, et à l’égalité des territoires, porte l’entière responsabilité de l’agression. »



Notes

[1C’est-à-dire que deux équipes se succèdent par roulement de huit heures consécutives pour assurer un fonctionnement durant les 16h d’une journée.

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !