Se Connecter

Inscription

Lettre ouverte de réfugiés au préfet d’Indre-et-Loire

|

Lettre ouverte d’une assemblée de réfugiés solidaires réunis pour demander des conditions d’accueil dignes. Appelant le 115 quotidiennement à Tours, ils dorment le plus souvent à la rue, se sentent ignorés et souhaitent « arrêter de survivre et commencer enfin à vivre ».

Tours, le mardi 6 juin 2017

Monsieur le Préfet,

Suite aux déclarations de l’ancien Ministre de l’Intérieur, M. Cazeneuve, vous avez montré que vous déteniez un pouvoir discrétionnaire en ce qui concerne la situation des personnes dites « dublinées », « déboutées », et de toutes les personnes en « situation irrégulière », notamment lorsque vous avez dé-dublinés récemment certaines personnes à Tours et Saint-Pierre-des-Corps.

Si nous avons fait autant de kilomètres pour venir jusqu’en France, ce n’est pas par envie, mais parce que les situations de chacun étaient intenables dans nos pays respectifs (guerre, famine, famille...). Fuir notre pays était un arrachement, et notre voyage jusqu’en Indre et Loire s’assimile plus à un calvaire qu’à autre chose.

Aujourd’hui nous vous demandons un abri, nous recherchons la sécurité pour pouvoir enfin mener une vie normale et être en paix.

Malheureusement, depuis notre arrivée, ce n’est pas ce que nous vivons. Une bonne partie d’entre nous n’a actuellement pas de toit, nous dormons dehors, les autres qui sont, au gré du 115, hébergés dans des foyers d’hébergement d’urgence vivent au jour le jour. Le nombre de places étant insuffisant, nous devons rappeler tous les soirs le 115. Ce mode de vie ne nous permet pas de nous projeter. Nous vivons à très court terme, nous luttons pour obtenir un toit, pour nous nourrir, nous voulons arrêter de survivre et commencer enfin à vivre.

Ainsi nous vous demandons, de manière unie et solidaire :

  • La régularisation de tous et toutes. Quelles que soient nos situations, nous sommes solidaires entre nous et demandons une solution favorable sur le plan administratif pour chacun.
  • Un logement pour tous et toutes. Entre les conditions d’accueil qui se dégradent et les personnes à la rue, nous vous demandons de trouver une solution d’hébergement digne et pérenne pour nous permettre de vivre normalement.

En espérant avoir votre écoute et vos retours, nous vous prions de recevoir l’expression de nos sincères salutations. Nous restons à votre disposition via les collectifs de soutien de Tours (Collectif Albert Thomas) de Saint-Pierre-des-Corps.

Des réfugiés en Indre-et-Loire réunis et solidaires

Avec le soutien des collectifs Albert Thomas (collectifalbertthomas@gmail.com), de Saint-Pierre-des-Corps et de l’association Coup d’Pouce aux Migrants.



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !