Se Connecter

Inscription

Free party et loi Travail : rassemblement contre la répression le 27 avril

|

Lors du mouvement contre la loi Travail, le Collectif Résistance Centre a décidé d’apporter sa contribution à cette lutte à Tours en mettant à disposition des jeunes révoltés un char avec de la musique et un micro. Communiqué.

Le 17 mai, lors d’une manifestation syndicale déclarée, nous avons sonorisé le cortège de la jeunesse en tête de manifestation. Plus de quatre heures de manif au rythme des slogans et de la « techno révolutionnaire ». Un cortège de tête plus coloré et plus festif que dans d’autres villes de l’hexagone. Arrivés à la place Anatole France, lieux de dispersion de la manif, avec les autres chars syndicaux, nous occupons les lieux pour faire des discours et passer de la musique. Mais cela n’a pas plu à l’Etat, qui a décidé de porter plainte contre le conducteur du camion de Résistance Centre pour avoir bloqué les voies du tramway durant 3 heures.

Mais pour bloquer, il faut être sur les voies or nous étions arrêtés à coté de celles-ci. Bizarre !!!

De plus, nous n’étions pas les seuls à être restés en fin de manif, d’autres chars syndicaux sont restés également mais heureusement ceux-ci ne sont pas poursuivis. Pourquoi l’État a-t-il décidé de nous attaquer, nous sound system. Pourquoi bénéficions-nous de ce traitement de faveur ? Est-ce vraiment notre implication dans le mouvement contre la loi Travail qui est en cause ou est-ce juste un prétexte pour nous arrêter ? Enfin, on peut se demander si c’est juste un moyen pour le pouvoir de diviser les différent milieux alternatifs en réprimant de différentes manières.

Interview de la personne poursuivie, au micro de Polémix & La Voix Off, pour Radio Canut. Elle explique notamment comment le collectif Résistance Centre a décidé de rejoindre le mouvement contre la loi Travail.


« On avait mis à disposition des étudiants et des lycéens un camion avec de la sono, des platines et un micro, afin qu’ils puissent dire leurs messages et qu’ils ne puissent être récupérés par aucun mouvement syndical. »

En tout cas, que l’État se rassure, la répression ne nous a jamais arrêté et ça ne commencera pas aujourd’hui. Ni les violences, les amendes, les menaces, les saisies, les emprisonnements ne nous ferons baisser les bras.

Rassemblement devant le tribunal de tours le 27 avril 2017 à 8h30 pour dénoncer :

  • la répression policière et judiciaire
  • la stigmatisation et la discrimination que subissent les acteurs des Free Party
  • le système anti-démocratique que nous impose le gouvernement
  • le passage en force de la loi Travail.

Nous étions là avant le gouvernement d’Hollande et nous sommes toujours là, on ne nous arrêtera pas aussi facilement.

Face à ce gouvernement mACABre et ACABlant, nous serons implACABles !!!

Collectif Résistance Centre



Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !