Se Connecter

Inscription

Wilfried Schwartz, un « rebelle » qui veut se faire « désirer »

|

Grâce à La Nouvelle République, on apprend que le jeune maire de La Riche n’a pas encore choisi sur quel cheval parier pour la primaire qui devra désigner le candidat du PS à l’élection présidentielle de 2017. Pas parce qu’ils sont aussi vaillants que de vieilles carnes, mais parce qu’il espère susciter leur désir. Et pour l’instant ça semble mal barré.

Sous la plume d’Olivier Pouvreau, on pouvait lire dans un article daté du 17 octobre :

« [Wilfried Schwartz] se présente comme un "rebelle", annonce qu’il se fera "désirer" pour les parrainages ».

Et le maire de La Riche d’expliquer :

« J’attends toujours un coup de fil. Aucun des candidats ne m’a sollicité. Si le plus jeune maire de France que je suis n’intéresse ni les uns ni les autres... »

Du coup il fait juste pitié. Raté.