Se Connecter

Inscription

Tour(s)plus et Vinci veulent vous faire aimer l’autoroute

|

En janvier 2015, l’agglomération Tour(s)plus, en partenariat avec Vinci Autoroutes, lançait un concours pour « changer le regard sur l’autoroute » et « engager un processus de transformation pérenne » en « redynamisant les connexions entre Tours et St-Pierre-des-Corps tout en maintenant la fonctionnalité de l’autoroute A10 ».

Sous l’intitulé « Et si l’autoroute A10 ouvrait le(s) passage(s) urbain(s) », il s’agissait donc de réaménager les points de passage situés sous l’autoroute qui sépare les communes de Tours et Saint-Pierre-des-Corps.

Dans le livret explicatif de l’équipe ayant remporté le concours, on peut lire des choses formidables, comme :

« Le projet de la ville contemporaine est en priorité un projet de sol capable de construire un horizon de sens pour une ville inévitablement dispersée, fragmentaire et hétérogène. »

L’idée de l’équipe gagnante consiste en la création de « tapis urbains » : un « tapis marché », un « tapis des sports », etc. Leur usage est illustré à travers des petites scénettes de ce type :

« Mathieu sort du Technicentre. Il fait chaud. Ce week-end, il part voir sa famille à Bordeaux et attend au point de rendez-vous la voiture qu’il a prévu de prendre en covoiturage [1]. Il en profite pour acheter au distributeur un panier de légumes frais produits par les nouveaux maraîchers, boit un café à la petite échoppe. Léa, quant à elle, récupère son vélo et se dépêche pour récupérer Théo et Lila à l’école Raspail. »

Avec un tel programme, vous apprendrez à oublier le bruit et la pollution générés par cette autoroute urbaine. Rien de tel qu’un peu de végétation sur des piliers pour rendre la vie plus belle.

Cela n’a pas manqué de susciter l’ironie de l’AQUAVIT, « association pour la qualité de vie dans l’agglomération tourangelle », qui a envoyé le montage ci-dessous à ses sympathisants, tiré d’une exposition visible dans les locaux de Tour(s)plus, qui montre les différents projets présentés dans le cadre du concours.

JPEG - 680 ko


Notes

[1Un cheminot qui prend un covoiturage plutôt que le train sur un tel trajet ça doit pas courir les rues, mais ce détail a sûrement échappé aux rédacteurs de cette scénette.