Se Connecter

Inscription

Des caméras et des collègues pour les condés jocondiens, mais pas de canassons

|

Depuis le début de son mandat, le maire de Joué-lès-Tours met le paquet sur les dépenses sécuritaires, en embauchant de nouveaux policiers municipaux et en installant de nouvelles caméras de vidéo-surveillance. Mais il ne pourra pas mettre en place la brigade équestre qu’il avait promise.

Comme le signale La Nouvelle République, Frédéric Augis recrute des flics municipaux à tours de bras :

« Sept nouveaux policiers ont été recrutés depuis le début du mandat, cinq autres le seront en 2016, et de même les années suivantes ».

Le maire a aussi décidé de multiplier le nombre de caméras de vidéo-surveillance, dans la continuité du programme mis en place par l’ancien maire PS de la ville :

« Concernant la vidéoprotection, le réseau compte déjà 38 caméras, dont certaines ont été installées en fin d’année dernière. Vingt-sept nouvelles le seront cette année, pour un coût prévu au budget de 100 000 €. La même somme devrait être prévue les années suivantes. »

Avec toutes ces dépenses, Augis ne va pas pouvoir réaliser l’un des points les plus importants de son programme électoral : la création d’une police montée à Joué-lès-Tours. « C’était vraiment trop compliqué à mettre en œuvre du point de vue technique », déplore le maire.

Maire qui, comme l’indique La Nouvelle République, répète à l’envie : « La sécurité est la première des libertés. »