Se Connecter

Inscription

Destruction de caméras de vidéosurveillance à Joué-lès-Tours

|

Sur le site de La Nouvelle République ce lundi 4 septembre, on apprend qu’une quinzaine de personnes se sont attaquées au dispositif de surveillance mis en place par la mairie de Joué-lès-Tours :

« Au cours de la nuit de dimanche à lundi, à Joué-les-Tours, dans le quartier de la Rabière, une quinzaine d’individus au visage masqué, ont détruit un mât au sommet duquel étaient installées quatre caméras de télésurveillance. Ils ont également utilisé des cocktails Molotov afin de neutraliser le système de surveillance. »

Apparemment, des boules de pétanque auraient été utilisées pour détruire les caméras. Poursuivant la politique de son prédécesseur, le maire de Joué-lès-Tours Frédéric Augis annonçait en 2015 qu’une centaine de caméras seraient installées sur la voie publique d’ici 2020 [1]. A Tours aussi, la municipalité élue en 2014 s’est lancée dans un grand plan de développement de la vidéosurveillance, initialement lancée par l’ancien maire PS Jean Germain.

Apparemment, cette politique de flicage de la population à l’aide de caméras ne fait pas l’unanimité parmi les habitants.

Illustration : Olivier H/CC BY-NC-ND 2.0


P.-S.

Retrouvez une cartographie (non-exhaustive) de la vidéosurveillance dans l’agglomération sur http://tours.sous-surveillance.net.


Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !