Se Connecter

Inscription

Attentat de Nice : un député FN réclame « des actes contre les fellouzes »

|

Après les attentats de Paris, le Front National d’Indre-et-Loire s’était illustré par une lamentable tentative de récupération politique. Cette fois, c’est le député européen du FN pour la circonscription Massif Central-Centre Bernard Monot [1] qui s’illustre en réclamant sur les réseaux sociaux « des actes contre les fellouzes » avant même d’avoir une pensée pour les victimes et les blessé·es.

Ce Niçois de naissance n’exprimera sa compassion qu’une heure plus tard, sous la forme d’un #JesuisNice tricolore surmonté du traditionnel bandeau noir.

Fellouze (abrégé en fel(l)) est un terme d’argot colonial pour désigner les fellag(h)a, c’est-à-dire les combattant·es indépendantistes tunisien·nes puis algérien·nes. Ce terme argotique n’a pas été choisi au hasard, puisqu’il désigne traditionnellement au Maghreb... un « bandit de grand chemin » ! Aujourd’hui l’usage du terme « fellouze » se limite à l’extrême droite, en particulier aux nostalgiques de l’Algérie Française et à la mouvance identitaire...

Quotidien Présent 8117 (4 juin 2014)

Lire aussi : N. Meizonnet (FN) : mettre « les individus soupçonnés dangereux hors d’état de nuire »



Notes

[1Ce cadre supérieur de la finance, sympathisant du FN dès sa création, n’adhère qu’en 1989 pour sortir de l’ombre en 2014 comme tête de liste parachutée aux élections européennes

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don