Se Connecter

Inscription

A Tours, le Front National recrute sur sa droite

|

Le Front National a dévoilé sa liste aux municipales de Tours dans La Nouvelle République le 4 mars. Dans la foulée, le leader du groupuscule d’extrême-droite Vox Populi s’est félicité de la présence sur la liste de l’une de ses militantes, Christelle Civeaux.

L’acronyme RBM correspond au « Rassemblement Bleu Marine ». A propos de ce « rassemblement », on peut lire ce qu’en disait le journaliste Abel Mestre dans un article du blog Droite(s) Extrême(s) :

Ce parti jumeau du FN, présidé par Marine Le Pen, avait initialement pour but d’attirer des candidats "modérés" qui n’osaient pas adhérer directement au FN. Ce qui avait d’ailleurs fait dire à Jean-Marie Le Pen que le RBM était pour les "tièdes". A l’occasion des municipales, le Rassemblement se fait remarquer par les sorties et les profils plus que radicaux de certains de ses candidats.

La présence d’une militante de Vox Populi sur la liste FN à Tours confirme cette analyse. Pour rappel, ce groupuscule est à l’origine de manifestations anti-Gay Pride et de campagnes islamophobes, et fait ouvertement référence à Charles Maurras (écrivain antisémite condamné à la réclusion à perpétuité pour collaboration pendant la Deuxième Guerre Mondiale) ou à Léon Degrelle (homme politique belge ayant combattu dans les rangs nazis contre l’URSS) [1]. Récemment, c’est grâce aux faits d’armes de son chef que Vox Populi s’est distingué. Lors d’une manifestation aux flambeaux dans les rues de Tours, Pierre-Louis Mériguet éclatait une chaise sur le crâne d’un contre-manifestant pacifique ; plus récemment, il a été condamné pour avoir giflé un autre militant d’extrême-droite à la sortie de la messe.

Pierre-Louis Mériguet avait annoncé son adhésion au RBM en septembre 2013. A l’époque, il espérait être présent sur les listes FN, mais ses récents débordements semblent avoir découragé les cadres locaux du parti d’extrême-droite, qui se sont repliés sur une inconnue, secrétaire médicale dans le bâtiment. Une manière de séduire les militants d’extrême-droite les plus radicaux et d’amadouer Mériguet, prompt à s’emporter — le 3 mars, sur Twitter, il qualifiait la tête de liste FN de « candidat fantôme », avant d’effacer son message — , tout en gardant une apparence de respectabilité.

Dans son article, Abel Mestre rapportait que Paul-Marie Coûteaux, candidat du Rassemblement Bleu Marine à Paris, avait publié sur son blog une note dans laquelle il évoquait l’idée de « concentrer » les Roms « dans des camps »... Il n’est pas anodin que ce même Coûteaux ait invité Pierre-Louis Mériguet à participer à un colloque en janvier 2013, sur le thème « France, qu’as-tu fait de tes libertés ? ».

D’après Marine Le Pen, le Front National ne serait pas un parti d’extrême-droite. Une belle blague...



Notes

[1Pour en savoir plus sur Vox Populi, lire le dossier disponible ici http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article878

Participez !

Ce site est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !

Soutenir par un don